Les réalisations

AMNS intervient dans plusieurs domaines, à la demande des autorités du village qui sont identifiées et investies dans la démarche : le chef coutumier, les enseignants, le personnel de santé, les responsables des associations des parents d’élèves, les responsables des associations de femmes et les responsables religieux:

 Nous avons mis en place un certain nombre d’actions dont certaines ont abouti et d’autres sont en cours de réalisation.

Nous citerons :

Dans le domaine de la santé  et de la prévention de la malnutrition :

  • Financement de l’achat d’une ambulanceL'ambulance et le centre médicalL’ambulance-taxi permet des transports sanitaires, elle sert également au centre de santé pour l’approvisionnement en médicaments et matériel médical. La formation au permis de conduire a été financée par l’association pour un jeune du village, qui exerce maintenant le métier de chauffeur.
  • Aide à l’amélioration des conditions d’hygiène, aide à l’approvisionnement en médicaments
  • Mise en place complémentaire à celle du PAM ( Plan d’Aide Mondial) de distributions de bouillies et riz gras de mars à mai.
  • Mise en place d’une banque de céréales pour permettre aux habitants du village de s’approvisionner en mil pendant la période de soudure (période où les récoltes précédentes sont épuisées et les nouvelles pas encore fauchées).
    La mise en œuvre de cette banque est une solution pérenne qui mobilise l’ensemble des habitants du village. Les bénéfices liés à la vente des céréales permettront de fournir la cantine scolaire. Grâce à la trésorerie apportée par l’association, l’achat de céréales peut se faire lorsque les prix sont au plus bas (décembre, janvier). En période de soudure (sécheresse et disette),  les produits sont revendus aux villageois à un prix dit « social » ,  accessible à tous.
  • Construction d’une cuisine destinée aux familles des malades.
  • Remise en état de la maternitématernite
  • Construction d’un préau permettant d’abriter les familles des malades. Il est désormais utilisé par tout le village comme lieu de palabres.
  • Mais aussi: Réhabilitation des bâtiments (infirmerie et maternité), électrification de la maternité, amélioration de la dotation en médicaments de la pharmacie, équipement en lits d’hospitalisation plus adaptés, réorganisation du fonctionnement de la maternité et apport d’un appareil d’échographie pour l’accoucheuse.

Dans le domaine éducatif

  • Fourniture de matériel scolaire
  • Construction de trois classes supplémentairesclasse2 classe1
  • Electrification d’une partie des classes pour permettre le travail le soir, notamment l’alphabétisation des adultes.
  • Mise en place d’un parrainage professionnel . Des artisans français fournissent du matériel et financent à hauteur de 240€ annuels la formation d’un jeune pour qu’il puisse travailler à Tangaye. Démarrage en août 2014 avec la formation de deux coiffeuses.coiffeuse1
  • coiffeuse2
  • création d’un jardin scolaire entretenu par les élèves de l’école et les parents d’élèves ce qui permet de fournir des légumes à la cantine scolaire. Le travail dans le jardin scolaire possède également une dimension pédagogique.
  • C63A1487

Action en direction des femmes

  • Mise en place d’un parrainage de femme française à femme burkinabée. La mère de famille française s’engage à verser 20€ mensuels à AMNS pour participer aux frais de scolarité des enfants de la famille, aux frais médicaux pour les enfants et la mère de famille de Tangaye.
    Comme dans toute communauté, des familles sont confrontées à de plus grosses difficultés liées à des problèmes familiaux, des problèmes économiques qui impactent l’éducation… Ces familles sont marginalisées et les enfants déscolarisés souffrent de malnutrition et dénutrition. La situation est dramatique en termes d’éducation et aussi en termes de morbidité.
    C’est la raison pour laquelle l’AMNS, interpellée par les autorités du village, a décidé d’orienter son action sur l’amélioration des conditions de vie de villageois en situation précaire en organisant un soutien ciblé sur certaines familles.
    Ainsi, AMNS a décidé d’accorder son aide à des mères de famille et à l’ensemble de ses enfants jusqu’à l’âge de 15 ans, sans en privilégier aucun et sans susciter de faux espoirs fondés sur une relation personnelle qui repose la plupart du temps sur la relation unilatérale des marraines. Cet engagement collectif et solidaire représente pour de nombreux enfants à Tangaye la survie, l’instruction et l’avenir.
    Le parrainage collectif pourrait sembler moins valorisant pour la marraine, mais il est plus efficace en termes de résultats ; cette formule est mieux adaptée pour répondre aux besoins des familles en difficulté.
  • Achat de sacs de céréales destinés à la cantine scolaire.la banque de céréale
  • Mise à disposition de charrettes à eau.charrettes
  • Dotation d’animaux destinés à l’embouche pour chaque femme parrainée.animaux
  • Dotations régulières de moutons et de poules qui permettent ensuite aux familles du village de développer de petits élevages.
  • Apport lors de chaque mission de vêtements en bon état qui permettent à l’association des femmes d’organiser un marché. Les vêtements y sont vendus à prix social et l’association peut ainsi utiliser l’argent de la vente dans d’autres actions.